Pour que cette Caverne vous livre tous ses secrets, il faut suffit de passer le pas de cette porte et vous présenter.

Sur ce... visiteurs de passage je vous souhaite une bonne journée.

Némésis.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le bug a été levé ! bonne visite sur la Caverne Wink

Partagez | 
 

 La Barbe Bleue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemesis
Esprit FrappéEsprit Frappé
avatar
Féminin Balance Chat
Nombre de messages : 2627
Age : 31
Humeur : Hé ben ça va mieux!
Date d'inscription : 12/02/2009
MessageSujet: La Barbe Bleue   Sam 15 Aoû - 15:57


La Barbe bleue confiant le trousseau de clefs à sa jeune épouse. Illustration de Gustave Doré (1867).


La Barbe bleue est un conte populaire, dont la version la plus célèbre est celle de Charles Perrault, parue en 1697 dans Les Contes de ma mère l'Oye. C'est également le nom du personnage central du récit.

Histoire :

Un riche et vieux gentilhomme terrifie les femmes, tant à cause de sa barbe bleue que de ses mariages successifs, dont on ne sait ce que les épouses sont devenues. Il propose à une voisine d'épouser une de ses deux filles, mais aucune des deux ne le souhaite. Finalement, la cadette accepte.

Quelque temps après les noces, la Barbe bleue doit partir en voyage. Il confie à sa jeune épouse un trousseau de clefs ouvrant toutes les portes du château, mais il y a un petit cabinet où elle ne doit entrer sous aucun prétexte. Rongée par la curiosité, elle pénètre dans cette pièce et y découvre les corps des précédentes épouses, accrochés au mur. Effrayée, elle laisse tomber la clef, qui se tache de sang. Elle essaye d'effacer la tache, il s'agit d'une clef fée, et le sang ne disparaît pas.

La Barbe bleue revient en avance. Furieux d'avoir été trahi, il s'apprête à égorger sa femme, comme les précédentes. Comme elle attend la visite de ses deux frères, elle appelle à plusieurs reprises sa sœur, qui est montée en haut d'une tour : « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? — Je ne vois rien que le soleil qui poudroie, et l'herbe qui verdoie. » Au dernier moment, les deux frères arrivent et tuent la Barbe bleue. Sa fortune revient à sa femme, qui en fait bon usage et se remarie.

Analyse :

Le conte de la Barbe bleue aborde le thème du mariage, du point de vue de la jeune fille. Comme il était d’usage à l’époque en Europe, les mariages étaient l’affaire des familles, et les unions arrangées par les parents ou tuteurs légaux. Être unie à un parfait inconnu pouvait représenter quelque chose d’angoissant et d’effrayant pour des jeunes filles, surtout lorsqu’un grand nombre d’années les séparaient de leur futur conjoint.

La sexualité, découverte par la majorité des jeunes filles le soir de leurs noces en ces temps, n’est pas le thème du récit, contrairement à La Belle au bois dormant ou au Petit chaperon rouge. Le conte éduque en revanche la lectrice au devoir d'obéissance. Car si la Barbe bleue est décrit comme une sorte d’ogre, les choses se passent parfaitement bien entre les époux jusqu’à ce que la jeune mariée transgresse la règle fixée par le chef de famille. Et on peut imaginer que c’est la même désobéissance qui a conduit les précédentes épouses jusqu’à leur funeste destin.

Le thème de la curiosité des femmes et de leur désobéissance est à rapprocher du péché originel d’Ève dans la Bible ou de la boîte de Pandore de la mythologie grecque. La trame générale du conte se rapproche également de certains mythes celtiques.

Le Personnage de la Barbe Bleue :

La Barbe bleue est à l'origine un personnage des histoires de tradition orale. C'est une variante de l'ogre qui s'attaque à ses femmes successives et aux enfants qu'il en a. Suite à la diffusion du récit de Perrault, on l'a associé à différents personnages, historiques ou mythologiques :

  • Ainsi, dans la mythologie grecque, Cronos et Médée partagent cette conduite infanticide, mais c'est la mise en cause de la femme dans sa fonction la plus élevée qui est la faute majeure. La finalité morale du conte doit faire entendre qu'elle mérite la mort.
  • Conomor, personnage historique travesti en Barbe bleue aux couleurs bretonnes, est conforme au personnage du conte de Charles Perrault.
  • Gilles de Rais, compagnon de Jeanne d'Arc, a été qualifié de « Barbe bleue » nantais. Il fut exécuté après avoir été accusé d'avoir violenté et assassiné nombre de jeunes enfants et jeunes gens.
  • Henri VIII d'Angleterre, qui a eu six femmes et fit condamner à mort pour adultère et trahison ses seconde et cinquième épouses (respectivement Anne Boleyn et Catherine Howard), a lui aussi été gratifié de ce surnom.
  • Henri Désiré Landru, tueur en série français, fut surnommé « le Barbe bleue de Gambais ».
    Le personnage de la Barbe bleue inspira nombre d'écrivains, musiciens et cinéastes.


La symbolique de Barbe Bleue :

Le mystère semble cependant persister quant à la couleur de la barbe de l'ogre. Sa laideur pourrait en effet être causée par sa barbe de couleur bleue, couleur bien sûr inhabituelle pour une barbe. Pour d'autres, la barbe ne serait pas bleue mais noir corbeau, un noir tellement intense qu'il tire sur des reflets bleutés. En supposant que la barbe de l'ogre soit noire et non pas bleue, elle symboliserait ainsi la cruauté de l'homme.

Sous l’angle d’une interprétation psychanalytique, la Barbe bleue pourrait être le mari déçu par sa femme suite à ce qu'elle l’ait trompé. La clef tâchée de sang indélébile est un symbole de la défloration. Ce conte apparaît dès lors comme une mise en garde à l'encontre de l'adultère qui pourrait tenter certaines femmes. En revanche Perrault ne fait nullement l'apologie du comportement meurtrier de La Barbe bleue en réponse à sa femme. La mort de celui-ci peut être perçue comme une condamnation de la démesure avec laquelle il s’emporte.

Une autre interprétation, plus profonde et moins dramatique, serait de voir en ce conte une incitation, pour les partenaires d'un couple, à ne pas aller fouiller dans le passé amoureux de l'aimé. La vie en commun implique à la fois la confiance (la Barbe bleue remet la clé à son épouse) et la nécessité de respecter le jardin secret de l'autre (ou, en l'occurence, la cabinet des horreurs). La mise à mort symboliserait la destruction de la relation amoureuse, la fin de la liaison en raison de la jalousie, s'exercant a posteriori, de l'épouse qui cherche à exhumer le passé et qui, dans cette quête démentielle, finit par détruire la relation de confiance. Une vie de couple épanouie s'appuie au contraire sur le fait de ne pas violer une partie secrète de chacun des partenaires. Pour qu'elle garde du piment, la vie amoureuse nécessite qu'on laisse planer un halo de mystère autour de soi. Conserver la flamme, c'est conserver la capacité de séduire. Or, la séduction est un jeu subtil de démonstration et de dissimulation.

Complément :

Adptations.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.atarxerxes.fr
 

La Barbe Bleue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Barbe bleue/contes de Perrault
» [Nothomb, Amélie] Barbe bleue
» BARBE BLEUE de Amélie Nothomb
» Livre Illustré Barbe-Bleue
» Barbe Bleue
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ♠ Mythes orphelins et Légendes urbaines :: Les Contes et Folklore-