Pour que cette Caverne vous livre tous ses secrets, il faut suffit de passer le pas de cette porte et vous présenter.

Sur ce... visiteurs de passage je vous souhaite une bonne journée.

Némésis.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le bug a été levé ! bonne visite sur la Caverne Wink

Partagez | 
 

 Animal-Symbole dans le Proche Orient Ancien/ Mésopotamie Ancienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemesis
Esprit FrappéEsprit Frappé
avatar
Féminin Balance Chat
Nombre de messages : 2627
Age : 31
Humeur : Hé ben ça va mieux!
Date d'inscription : 12/02/2009
MessageSujet: Animal-Symbole dans le Proche Orient Ancien/ Mésopotamie Ancienne.   Mer 25 Fév - 17:19

Parmi les divers symboles qui pouvaient être attribués à une divinité de la Mésopotamie, et du Proche-Orient ancien en général, se trouvaient souvent des animaux, réel ou mythologiques. Souvent les représentations artistiques de ces animaux pouvaient à eux seuls symboliser la divinité. Personnification du symbole divin pour qu'il devienne accessible aux yeux de tous.

Selon Dominique Collon, on peut retrouver trois types d'animaux-attributs de divinités dans le Proche-Orient ancien, en fonction de ce qu'ils représentent par rapport à la divinité :

* Ceux qui symbolisent un aspect ou un caractère de la divinité ; par exemple le lion représente l'aspect guerrier d'Ishtar, ou le taureau représente le rôle fertilisateur des dieux de l'Orage.
* Ceux qui symbolisent les forces néfastes vaincues par la divinité ; par exemple le serpent, représentation des forces du chaos (pour Ninurta, ou Marduk).
* Ceux qui représentent le peuple de la divinité ou sa région d'origine ; par exemple la gazelle du dieu Amurru, symbolisant les peuples de la steppe.

Il faut cependant constater que les raisons pour lesquelles un animal est attribué à une divinité sont souvent mal comprises.

Le Taureau :


Il est l'animal-symbole des divinités de l'Orage : Ishkur, Adad, Addu, Teshub, Baal. Celles-ci étaient en fait des divinités des éléments météorologiques, et de fait des divinités fertilisatrices, fonction par excellence du taureau dans la symbolique du Proche-Orient ancien, depuis le néolithique.


Stèle Baal-Adad.


Le Dragon-Serpent :


Le mušhuššu, ou dragon-serpent, est à l'origine l'animal-symbole du dieu Ninazu, divinité principale d'Eshnunna. Quand il se fait supplanter dans cette ville par Tishpak au début du IIe millénaire av. J.-C., celui-ci lui reprend son animal-symbole. Puis il semble que ce soit quand cette ville se fait battre par Babylone que le dieu de cette dernière, Marduk, reprenne cet animal pour symbole. C'est à lui, qui devient par la suite la divinité principale du panthéon mésopotamien, que le mušhuššu doit son succès ultérieur. Il est également repris par Nabû, fils de Marduk, comme symbole. Le mušhuššu est un génie protecteur.



Le dieu Marduk et son dragon-serpent.

Le Lion :


Le lion est l'animal-symbole de la grande déesse mésopotamienne Inanna/Ishtar. Les déesses Mullissu et Hebat le reprend par la suite. Le lion est également associé à Nergal, dieu des Enfers.



Représentation d'un lion sur la Porte d'Ishtar de Babylone.

Poisson-Chèvre :

Le poisson-chèvre (capricorne) est l'animal-symbole du dieu Enki/Ea. Il renvoie au monde aquatique, Enki étant le dieu de l'Apsû, l'Abîme, où se trouvent les Eaux primordiales.

Citation :
Sukhurmashu est un animal fantastique de la Mésopotamie antique.
La partie supérieure de son corps est celle d'un bouc et la partie inférieure est la queue d'un poisson. C'est donc l'antécédent du capricorne des civilisations occidentales et la constellation du capricorne ainsi que le signe du zodiaque lui sont déjà attribuée.
Le sukhurmashu est l'animal-symbole du dieu Enki/Ea. Il est donc associé aux Eaux primordiales. Il a également une fonction de génie protecteur.


Poissons-chèvres, détail d'un bassin cultuel.
Trouvé à Suse,
Période médio-elamite,
Musée du Louvre.


Le Chien :

Le chien est l'animal-symbole de la déesse de la guérison, Gula. C'est sans doute le cas où la divinité est le plus fréquemment associée à un animal, toujours représenté en train d'accompagner sa maîtresse. Le chien en tant qu'animal-symbole de Gula a une fonction guérisseuse. De nombreuses figurines de chiens ont été retrouvées en Babylonie, qui avaient pour fonction d'aider les malades à guérir.


Statuette votive d'un chien, animal de Gula.

Le Cerf :

Avec le lion et le taureau, le cerf est le principal animal de la religion anatolienne du IIe millénaire avant J.-C. Dans les textes hittites, il est présenté comme l'attribut des divintités protectrices de la nature, LAMMA.



Statuette en bronze d'un cerf,
Alacahöyük,
fin du IIIe millénaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atarxerxes.fr
 

Animal-Symbole dans le Proche Orient Ancien/ Mésopotamie Ancienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Agatha CHRISTIE - Le crime de l'Orient Express
» [Jeux] Azkend sur le Samsung Apps
» Starship troopers - Idylle en plein conflit - Jenkins/Higgins - PG 13
» la forêt d'orient
» LE CRIME DE L'ORIENT-EXPRESS d'Agatha Christie
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ♠ Le Royaume Proche Oriental :: Mythologie du Proche et Moyen Orient :: Théogonie-